A propos

Ma biographie

Né le 16 novembre 1959 à Hidra, Lotfi M’raihi est issu d’une famille modeste, rurale, originaire d’un hameau situé entre Thala et Hidra.

Son père Brahim M’raihi, mineur de fond depuis l’âge de 12 ans dans diverses mines tunisiennes et algériennes, a immigré à Marseille juste après sa naissance. Au début de 1960, sa famille s’est établie à Tunis dans la région d’El Ouardia.

En 1973, il n’a pas suivi sa famille qui s’est regroupé à Marseille et fût placé à l’internat du lycée Ibn Charaf jusqu’à l’obtention de son baccalauréat en 1979.


Il a poursuivi ses études de médecine en Tunisie soldées par une spécialisation en pneumologie puis a poursuivi sa spécialisation en allergologie à Marseille. Au cours de son cursus, il a publié environ soixante articles scientifiques dans des revues tunisiennes et internationales dont américaines. Il a publié une première mondiale en 1999 prouvant la réaction allergique croisée entre le Latex et la Banane. Il a par ailleurs présenté des dizaines de communications dans des congrès tunisiens, maghrébins et internationaux.


Il exerce depuis septembre 1989 comme médecin spécialiste de libre pratique. Ceci ne l’a pas empêché d’être un acteur actif de la scène publique depuis 1986.


Auteur, il a publié 14 ouvrages dont trois consacrés à l’Histoire contemporaine de la Tunisie, deux au soufisme, deux à la musique, cinq essais politiques et de société et un roman. Ces ouvrages ont été édités en Tunisie par Atlas éditions et à Beyrouth par Dar al Fârâbî.


Il a assuré la présidence de la JAB (Jeunesse Athlétique Bougatfa) au cours des années 1986 et 1987 et a remporté avec elle la coupe de la Tunisie séniors féminines.

Depuis le 19 février, Dr Lotfi M’raihi, a lancé lors d’un meeting au centre culturel Menzah VI, l’Union Populaire Républicaine. Il en assure la direction depuis sa légalisation en avril 2011 et vient d’être reconduit dans ses fonctions par le congrès d’octobre 2018.

Secrétaire général de la section locale de Tunis du syndicat des médecins de libre pratique en 1992, il a été élu secrétaire général national adjoint en 1996.


Entre 2001 et 2004, il a produit et présenté des émissions culturelles radiophoniques sur la chaîne nationale et sur radio Jeunes. Des programmes consacrés à l’histoire et au répertoire de la musique arabe classique et à la musique et la pensée soufie.

Il a Cofondé et dirigé l’Association des Soutiens à la Création musicale (ASCM) de 2005 à 2010.

L’ASCM a organisé 15 festivals internationaux qu’il a présidés et des dizaines de stages à l’étranger en Belgique, Suède, Angleterre, France et en Turquie et des Workshops en Tunisie pour les jeunes artistes. L’ASCM a organisé tous ses évènements en refusant tout financement public. Son action était clairement annoncée comme une démarche militante pour un paysage culturel de qualité.

Il est membre fondateur du centre d’archivage de la musique arabe à Beyrouth.

Depuis 1984, Lotfi M’raihi est marié à Mme Noura Amira qu’il a rencontrée sur les bancs de la faculté de médecine. Il est père de deux garçons et grand-père de trois petits-enfants.